Télécharger [Multi] Gouverner par le chaos [PDF]

Date: October 30, 2012, 1:42 pm
. .: Gouverner par le chaos :. .




[Multi]  Gouverner par le chaos [PDF]




Editeur : Max Milo
Date de sortie : 2010



Comment devenir les maîtres du monde ? En centralisant l'ordre et le pouvoir autour d'une minorité et en semant le désordre dans le peuple, ramené au niveau de pantins paniqués. La méthode ? L'ingénierie sociale: infiltration des esprits, analyse de nos moindres faits et gestes, contrôle des comportements à distance, marketing de l'intime et autres réjouissances qui font de nous des bons consommateurs.

Gouverner par le Chaos est un essai sur la manière dont un gouvernement instaure le climat idéal pour la mise en place des réformes qu'il veut effectuer. Le sous-titre est d'ailleurs plus révélateur que le titre lui-même : ingénierie sociale et mondialisation. On sort de l'ambiguïté que pourraient entretenir le titre et l'anonymat des auteurs.

En s'appuyant sur les théories de management et de marketing (développées depuis des années et enseignées dans toutes les grandes écoles de "pouvoir"), à l'aide de nombreuses citations de conseillers en tous genres, l'auteur interprète et analyse la situation de "chaos" qui nous est imposée.
Citons par exemple l'Art de la Guerre, le Traité de Manipulation à l'Usage des Honnêtes Gens, L'Art de culpabiliser, l'Art de convaincre... tout un programme d'instruction militaire (para-?), de conditionnement, d'embrigadement, qui fait les beaux jours du rayon Entreprise des librairies. De Machiavel à Plutarque, ces ouvrages sont parfois très anciens.

Gouverner par le Chaos n'est ni un appel ni un pamphlet : l'auteur explique que pour "imposer" les changements, nos gouvernants organisent la déstabilisation ("vous voyez le système actuel ne marche pas."), modifient la perception (ce n'est pas la réalité qui compte mais la façon dont on la perçoit), provoquent les crises pour mieux resserrer les boulons.
Avec force pédagogie, point par point, l'auteur enfonce le clou.
Cette démonstration est suffisamment efficace et plausible pour s'y arrêter avec intérêt.

Ce texte prolonge l'essai politique insurrectionnel signé du Comité invisible et attribué (à tort) aux inculpés dans l'affaire de Tarnac. Publié d'abord sur le web et y ayant suscité "enthousiasme débridé ou agacement hystérique" (Le Nouvel Observateur), il a été pour cette édition revu et corrigé par les auteurs. Volontairement anonymes, ceux-ci prônent une résistance constructive: "Créer, c'est résister. Résister, c'est créer."




Articles Similaires

↓ If you like this publication, please, share it ↓

HTML-link:
BB-link:
Direct link: